Lectures Méridiennes du 20 janvier 2018
 
Les lectures en partage:
 
- Règne animal / del Amo       
 
Règne animal retrace, du début à la fin du vingtième siècle, l'histoire d'une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l'omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d'une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d'une violence ancestrale. Seuls territoires d'enchantement, l'enfance – celle d'Éléonore, la matriarche, celle de Jérôme, le dernier de la lignée – et l'incorruptible liberté des bêtes parviendront-elles à former un rempart contre la folie des hommes? 
Règne animal est un grand roman sur la dérive d'une humanité acharnée à dominer la nature, et qui dans ce combat sans pitié révèle toute sa sauvagerie – et toute sa misère.
 
- Indocile d’Yves Bichet
 
- Marina Belleza  / Silvia Avallone               
 
Une vallée du Piémont, dans les contreforts des Alpes, autrefois prospère. L’industrie lainière qui la faisait vivre s’est délocalisée au début des années 2000 et dans ces petites villes à présent désolées, les jeunes se résignent à voir la crise s’éterniser. Mais Andrea et Marina, eux, ont des projets d’avenir. Lui rêve de plaquer sa famille bourgeoise et ses diplômes universitaires pour élever des vaches dans la ferme d’alpage de son grand-père. Elle écume les kermesses et les télécrochets dans l’espoir de devenir une star. Avec son allure et sa voix de déesse, une volonté de fer et la morgue de ses vingt ans, Marina est convaincue que sa place est au centre des regards faute d’avoir su retenir celui de son père… Andrea et Marina. Attraction et répulsion. Tout semble les éloigner et pourtant une passion dévorante les unit depuis l’adolescence, une fièvre qu’ils se promettent à chaque fois d’éteindre… Mais est-il raisonnable d’être sage quand leur génération est exclue de tout, née au mauvais moment au mauvais endroit. Alors autant se retirer sur la frontière. Rebrousser chemin, désobéir. 
 
-Huit montagnes  / Paolo Cognetti         
 
Ce texte d'inspiration autobiographique, hymne à l'amitié et à la nature, nous plonge au coeur de la montagne, personnage a part entière, devenue refuge pour ceux qui le rejettent le monde moderne.
 Pietro est un garçon de la ville, Bruno un enfant des montagnes. Ils ont onze ans et tout les sépare. Dès leur rencontre à Grana, au cœur du Val d'Aoste, Bruno initie Pietro aux secrets de la montagne. Ensemble, ils parcourent alpages, forêts et glaciers, puisant dans cette nature sauvage les prémices de leur amitié.
Vingt ans plus tard, c'est dans ces mêmes montagnes et auprès de ce même ami que Pietro tentera de se réconcilier avec son passé et son avenir. (En commande à la médiathèque)
 
- Trois jours chez ma tante de Yves Ravet
 
-Transport / Yves Flank               
 
Dans ce premier roman oscillant entre rêve et réalité, Yves Flank choisit de faire revivre ses grands-mères sous les traits d'une femme.
 
-Le sympathisant/ Viet Thanh Nguyen           
 
Au Vietnam et en Californie, de 1975 à 1980 
Avril 1975, Saïgon est en plein chaos. À l'abri d'une villa, entre deux whiskies, un général de l'armée du Sud Vietnam et son capitaine dressent la liste de ceux à qui ils vont délivrer le plus précieux des sésames : une place dans les derniers avions qui décollent encore de la ville. 
Mais ce que le général ignore, c'est que son capitaine est un agent double au service des communistes. Arrivé en Californie, tandis que le général et ses compatriotes exilés tentent de recréer un petit bout de Vietnam sous le soleil de L.A., notre homme observe et rend des comptes dans des lettres codées à son meilleur ami resté au pays. Dans ce microcosme où chacun soupçonne l'autre, notre homme lutte pour ne pas dévoiler sa véritable identité, parfois au prix de décisions aux conséquences dramatiques. Et face à cette femme dont il pourrait bien être amoureux, sa loyauté vacille… 
 
-Une petite île heureuse / Lars Sund       
A Fagerö, petite île au Sud-Ouest de la Finlande, tous les habitants se connaissent et vivent une vie paisible jusqu'au jour où le cadavre d'un inconnu, premier d'une longue série, est repêché près de la côte
 
- La vengeance du pardon / Eric Emmanuel Schmitt       
 
Recueil de quatre nouvelles : deux soeurs jumelles que tout oppose moralement s'aiment et se haïssent tout au long de leur vie, un homme jouisseur abuse d'une fille candide et lui arrache son enfant, un père dur et fermé s'humanise au contact de sa petite fille avec qui il se plonge dans le lecture du «Petit Prince» et une femme rend régulièrement visite à l’assassin de sa fille en prison.
 
-Ces rêves qu’on piétine / Sébastien Spitzer
 
Sous les bombardements, dans Berlin assiégé, la femme la plus puissante du IIIe Reich se terre avec ses six enfants dans le dernier refuge des dignitaires de l’Allemagne nazie. L’ambitieuse s’est hissée jusqu’aux plus hautes marches du pouvoir sans jamais se retourner sur ceux qu’elle a sacrifiés. Aux dernières heures du funeste régime, Magda s’enfonce dans l’abîme, avec ses secrets.
Au même moment, des centaines de femmes et d’hommes avancent sur un chemin poussiéreux, s’accrochant à ce qu’il leur reste de vie. Parmi ces survivants de l’enfer des camps, marche une enfant frêle et silencieuse. Ava est la dépositaire d’une tragique mémoire : dans un rouleau de cuir, elle tient cachées les lettres d’un père. Richard Friedländer, raflé parmi les premiers juifs, fut condamné par la folie d’un homme et le silence d’une femme : sa fille.
Elle aurait pu le sauver.
Elle s’appelle Magda Goebbels.
 
-Zabor  ou les psaumes /  Kamel Daoud
 
Orphelin de mère, mis à l’écart par son père, il a grandi dans la compagnie des livres qui lui ont offert une nouvelle langue. Depuis toujours, il est convaincu d’avoir un don : s’il écrit, il repousse la mort ; celui qu’il enferme dans les phrases de ses cahiers gagne du temps de vie. Telle une Shéhérazade sauvant ses semblables, il expérimente nuit après nuit la folle puissance de l’imaginaire. Ce soir, c’est auprès de son père moribond qu’il est appelé par un demi-frère honni... Fable, parabole, confession, le deuxième roman de Kamel Daoud rend hommage à la nécessité de la fiction et à l’insolente liberté d’une langue choisie. 
 
- Fief / David Lopez
 
Quelque part entre la banlieue et la campagne, là où leurs parents avant eux ont grandi, Jonas et ses amis tuent le temps. Ils fument, ils jouent aux cartes, ils font pousser de l’herbe dans le jardin, et quand ils sortent, c’est pour constater ce qui les éloigne des autres.
Dans cet univers à cheval entre deux mondes, où tout semble voué à la répétition du même, leur fief, c’est le langage, son usage et son accès, qu’il soit porté par Lahuiss quand il interprète le Candide de Voltaire et explique aux autres comment parler aux filles pour les séduire, par Poto quand il rappe ou invective ses amis, par Ixe et ses sublimes fautes d’orthographe. Ce qui est en jeu, c’est la montée progressive d’une poésie de l’existence dans un monde sans horizon.
 
Romans gardés pour la future sélection du 3 ème prix des lecteurs de la Méridienne.
Sélection définitive en février ou mars. Prix attribué en novembre ou décembre
 
- Marie LEGAL   Mon étrange sœur
 
- Geneviève DAMAS   Patricia         
                                                          
- Brigitte GIRAUD    Un loup pour l’homme
 
- François GARDE   L’effroi
 
- Laura ALCOBA La danse de l’araignée ? 
 
 2 Romans à rajouter à la sélection ? 
 
-Le camp des autres de Thomas Vinau 
 
-La fille du Van   Ludovic Ninet (mais  encore peu de lecteurs)
La jeune et rousse Sonja, traumatisée par son expérience d’infirmière militaire en Afghanistan, a rompu tout contact avec sa famille. Fuyant son passé et luttant contre ses cauchemars, elle se déplace et dort dans un van. Elle erre dans le sud de la France tout en enchaînant des petits boulots. Echouée à Mèze, elle rencontre Pierre, ancien champion olympique de saut à la perche, homme aux rêves brisés reconverti dans la vente de poulets rôtis. Puis se lie d’amitié avec Sabine, ex-comédienne devenue caissière de supermarché et avec Abbes, fils de harki au casier judiciaire bien rempli.
Entre Mèze, Sète et Balaruc-les-Bains, ils vont tous les quatre tenter, chacun et ensemble, de s’inventer de nouveaux horizons, un nouvel avenir.

En réflexion : thématiques  pour une séance en fin d’année
 
Humour et littérature : Qu'il s'agisse de trait d'esprit - forme d'ironie acide et pince-sans-rire, d'humour britannique, plus détaché et volontiers absurde, d'humour noir, d'humour burlesque, loufoque, satirique, subversif…
Le monde du travail traité dans les romans
Le corps 
L’aventure
Les secrets de famille 
L’histoire