Pré-sélection pour le Prix des Lecteurs de la Méridienne 2023

Vous trouverez ici les livres retenus comme séléction du prochain Prix :-Le salon Oscar Lalo chez Plon

- Le soldat désaccordé de Gilles Marchand  aux Forges de vulcain

- Sa préférée Sarah Jollien-Fardel chez Sabine Wespieser

- En salle  de Claire Baglin aux Editins de Minuit

Dans un menu enfant, on trouve un burger bien emballé, des frites, une boisson, des sauces, un jouet, le rêve. Et puis, quelques années plus tard, on prépare les commandes au drive, on passe le chiffon sur les tables, on obéit aux manageurs : on travaille au fastfood.
En deux récits alternés, la narratrice d'En salle raconte cet écart. D'un côté, une enfance marquée par la figure d'un père ouvrier. De l'autre, ses vingt ans dans un fastfood, où elle rencontre la répétition des gestes, le corps mis à l'épreuve, le vide, l'aliénation.
Claire Baglin est née en 1998. En salle est son premier roman.

- Les liens artificiels de Natan Devers chez Albin Michel

Alors que Julien s'enlise dans son petit quotidien, il découvre en ligne un monde « miroir » d'une précision diabolique où tout est possible : une seconde chance pour devenir ce qu'il aurait rêvé être... Bienvenue dans l'Antimonde.

- La nuit des pères de Gaëlle Josse chez Noir sur Blanc

Appelée par son frère Olivier, Isabelle rejoint le village des Alpes où ils sont nés. La santé de leur père, ancien guide de montagne, décline, il entre dans les brumes de l'oubli.
Après de longues années d'absence, elle appréhende ce retour. C’est l'ultime possibilité, peut-être, de comprendre qui était ce père si destructeur, si difficile à aimer.
Entre eux trois, pendant quelques jours, l'histoire familiale va se nouer et se dénouer.
Sur eux, comme le vol des aigles au-dessus des sommets que ce père aimait par-dessus tout, plane l’ombre de la grande Histoire, du poison qu’elle infuse dans le sang par-delà les générations murées dans le silence.


Les voix de cette famille meurtrie se succèdent pour dire l’ambivalence des sentiments filiaux et les violences invisibles, ces déchirures qui poursuivent un homme jusqu'à son crépuscule.
Avec ce texte à vif, Gaëlle Josse nous livre un roman d'une rare intensité, qui interroge nos choix, nos fragilités, et le cours de nos vies.

- La vie sans histoire de james Castle  de Luc Vezin chez Arléa

James Castle, enfant sourd de l’Idaho, grandit dans une Amérique à la Faulkner. Il dessine sur tout ce qu’il trouve : vieux papiers, étiquettes, avec un bâton enduit de salive et de suie. Il a comme amis des pantins de carton. Sa vie silencieuse, émouvante, secrète est une plongée dans le monde perdu de l’enfance et celui tout aussi mystérieux de la création. James Castle, découvert tardivement, est aujourd’hui considéré comme un artiste majeur du XXe siècle. En le réinventant, Luc Vezin nous le rend inoubliable.

- L’inventeur de Miguel Bonnefoy chez Payot et Rivages

France, milieu du XIXe siècle. Voici l'étonnante histoire d'Augustin Mouchot, fils de serrurier de Semur-en-Auxois, obscur professeur de mathématiques, devenu inventeur de l'énergie solaire grâce à la découverte d'un vieux livre dans sa bibliothèque. La machine qu'il construit et surnomme Octave séduit Napoléon III et recueille l'assentiment des autorités et de la presse. Elle est exhibée avec succès à l'Exposition universelle de Paris en 1878. Mais l'avènement de l'ère du charbon ruine ses projets que l'on juge trop coûteux. Après moult péripéties, dans un ultime élan, Mouchot tente de faire revivre le feu de sa découverte sous le soleil d'Algérie. Trahi par un collaborateur qui lui vole son brevet, il finit dans la misère, précurseur sans le savoir d'une énergie du futur.  

- Le colonel ne dort pasl d’Emilienne Malfato aux Editions du sous-sol

Dans une grande ville d'un pays en guerre, un spécialiste de l'interrogatoire accomplit chaque jour son implacable office. La nuit, le colonel ne dort pas. Une armée de fantômes, ses victimes, a pris possession de ses songes. Dehors, il pleut sans cesse. La Ville et les hommes se confondent dans un paysage brouillé, un peu comme un rêve - ou un cauchemar. Des ombres se tutoient, trois hommes en perdition se répondent. Le colonel, tortionnaire torturé. L'ordonnance, en silence et en retrait. Et, dans un grand palais vide, un général qui devient fou. Le colonel ne dort pas est un livre d'une grande force. Un roman étrange et beau sur la guerre et ce qu'elle fait aux hommes. On pense au Désert des Tartares de Dino Buzzati dans cette guerre qui est là mais ne vient pas, ou ne vient plus - à l'ennemi invisible et la vacuité des ordres. Mais aussi aux Quatre soldats de Hubert Mingarelli.


- Partie italienne d’Antoine Choplin chez Buchet C

Gaspar est un artiste reconnu et sollicité. Pourtant, en ce début de printemps, il ne rêve que de quitter Paris et s'installer Campo de'Fiori, à Rome. Là, à une terrasse de café, devant un jeu d'échecs, il joue contre des amateurs de passage et savoure la beauté des jours.Un matin, une femme s'installe à sa table pour une partie. Elle s'avère être une adversaire redoutable et gagne très vite. Elle s'appelle Marya, vient de Hongrie. L'histoire entre eux naît sur l'échiquier, avant de se déployer ailleurs, singulière et douce. Partie italienne, nouveau roman d'Antoine Choplin, ne défend aucune cause, ne prend aucun parti, excepté celui de la puissance de la Mémoire.

- Les corps solides de Joseph Incardona chez Finitude

Anna vend des poulets rôtis sur les marchés pour assurer ­l'essentiel, pour que son fils Léo ne manque de rien. Ou de pas grand-chose. Anna aspire seulement à un peu de tranquillité dans leur mobile-home au bord de l'Atlantique, et Léo à surfer de belles vagues. À vivre libre, tout simplement.
Mais quand elle perd son camion-rôtissoire dans un accident, le fragile équilibre est menacé, les dettes et les ennuis s'accumulent. Il faut trouver de l'argent.
Il y aurait bien ce « Jeu » dont on parle partout, à la télé, à la radio, auquel Léo incite sa mère à s'inscrire. Gagner les 50.000 euros signifierait la fin de leurs soucis. Pourtant Anna refuse, elle n'est pas prête à vendre son âme dans ce jeu absurde dont la seule règle consiste à toucher une voiture et à ne plus la lâcher.
Mais rattrapée par un monde régi par la cupidité et le voyeurisme médiatique, a-t-elle vraiment le choix ?
Épopée moderne, histoire d'amour filial et maternel, Les corps solides est surtout un roman sur la dignité d'une femme face au cynisme d'une époque où tout s'achète, même les consciences.


A découvrir  aussi...

- Fantaisies guérillères de Guillaume Lebrun chez Christian Bourgois

Nous pensons tous connaître les grandes lignes de la geste de Jeanne d'Arc. Nous ignorons bien souvent qu'au début cellesci étaient au nombre de quinze petites Jehanne, rassemblées en secret sur ordre de la grande Yolande d'Aragon afin d'être formées, dans le but de révéler une prophétesse : au programme, entraînement à la décollation de Bourguignons, techniques pour éviter le bûcher, méthode Guillemette Latubée et cours sur les Vies parallèles des Femmes Illustres.
Car à l'aube du XVe siècle, l'Histoire du Royaume de France n'a plus aucun sens : Armagnacs, Bourguignons et Englishes se disputent le trône, chaque camp se considérant légitime. Celle qui se montrera la guérillère la plus forte et la plus vaillante devra libérer Orléans et sacrer Roi le Dauphin (du moins, voici le prétexte de cette quête exceptionnelle). C'est Jehanne la Douzième qui s'impose nettement. Or son profil n'a rien à voir avec ce que Yolande d'Aragon imaginait...
Porté par une langue vive aussi tranchante que le fil d'une épée, ce roman fougueux, original et drôle interroge la manière dont sont construits les grands récits et personnages historiques. Avec une grande inventivité, l'auteur mêle les registres de langues et les genres littéraires pour révéler la véritable épopée de grandes guérillères.


- Chienne et louve de Joffrine Donnadieu chez Gallimard

Romy, vingt ans, arrive à Paris avec le rêve d’être comédienne. Pour subsister et payer le Cours Florent, elle travaille dans un club de strip-tease à Pigalle. Odette, vieille fille de quatre-vingt-neuf ans, la loge contre un loyer modique et un peu de compagnie. String à paillettes et crucifix devront faire bon ménage. Deux femmes s’apprivoisent, entre chien et loup. Elles nouent une relation faite de fascination et de dépendance, se renvoyant en miroir leurs corps meurtris, leurs solitudes, leurs folies, leurs enfances volées et surtout leur désir de vivre. Dans cette emprise mutuelle, jusqu’où seront-elles capables d’aller ?
On retrouve ici la puissance viscérale de l’écriture de Joffrine Donnadieu, qui décrit avec acuité la violence des rapports sociaux, l’apprentissage du théâtre, la vie des corps.
 

       

 

 

 

 

 

EN PARTAGE

Vous trouverez ici les livres évoqués lors des dernières rencontres et conseillés par les lecteurs :

Je suis Jésus de Giosué Calaciura chez Notabilia

Jésus vit à Nazareth avec sa mère, qui l'a eu très jeune, et son père, Joseph, un charpentier taciturne. Lorsque celui-ci abandonne sa famille sans laisser de trace, Jésus décide de partir à sa poursuite. Ce jeune fugueur embarque alors avec une troupe d’acrobates pour un périple plein de surprises.
Cet ancien enfant farceur, parfois blasphémateur, va découvrir l’amour charnel, la trahison, la douceur et la violence. Il veut vivre pleinement ; comme chaque adolescent, il est dans l’impatience d’agir. Or, dans ce monde aux lois impitoyables, sous l’égide d’une féroce domination romaine, soumis à l'arrogance des riches, à la famine, dans cette époque bouleversée par de profonds changements, nul mieux qu'un jeune garçon tourmenté par le désir ne peut sentir le battement souterrain d'une révolution à venir.
Porté par le souffle épique de la jeunesse, de l’aventure, et la quête d’un mystère familial, Calaciura nous tient à sa merci, en haleine, joue avec le présage d’une destinée extraordinaire.
Après le sublime Borgo Vecchio, Calaciura s’attaque au personnage historique le plus connu de notre temps ! Il nous raconte un jeune Jésus humain, encore auteur de son destin.  

Le pion de Pacco Cerda à La contre Allée

Structurée par les 77 mouvements de la partie Fischer - Pomar, se trame au fil de cette confrontation une histoire à la forme originale offrant une réflexion quant à l’engagement personnel et, plus largement, sur la façon dont les deux joueurs ont été instrumentalisés par leurs gouvernements respectifs.
Aux portraits des deux joueurs d’échec s’ajoutent ceux de nombreux autres « pions » voués à une cause politique durant cette année de turbulence où, lors de la Crise des missiles de Cuba, la guerre nucléaire a failli éclater.
Ainsi, communistes, maquisards, ouvriers, socialistes, membres de l’ETA, chrétiens, républicains, étudiants, phalangistes, Afro-Américains, pacifistes, indigènes, militants antinucléaires, gauchistes ou militaires à l’obéissance aveugle… jalonnent ce texte comme autant de « mythes » fabriqués et utilisés à des fins politiques, des personnes sacrifiées et payant le prix fort ; celui de la mort, de la prison, de l’exil ou de la solitude.

 

 

 


 

       

 

 

 

 

LE PRIX DES LECTEURS DE LA MERIDIENNE

Les lecteurs de la Méridienne proposent généralement entre juin et décembre des romans qu'ils souhaitent voir en lice. Cette liste est mouvante. Les critères de sélection des romans sont d’être édités entre janvier et juin de l'année précédente, de langue française, avec une préférence pour les petits éditeurs mais sans en exclure les grandes maisons d’éditions. En mars, la sélection est close pour le Prix des Lecteurs de la Méridienne et tous les lecteurs peuvent lire les ouvrages sélectionnés, et voter en octobre!

2017 Les échoués de Pascal Manoukian

2018 Le camp des autres de Thomas Vinau

2019 La Rose et le balai de Michel Simonet

2020 Né d'aucune femme de Franck Bouysse

2021  Ex aequo : Ce qu'il faut de nuit de Laurent Petitmangin et Jacky de Geneviève Damas

2022 Le lauréat du Prix est Jean -Marie Quémener pour le roman Sombre éclat publié chez Plon !

Section adulte

 

 


 

       

 

 

 

LES DATES DES LECTURES MERIDIENNES 

Espace Adulte - Entrée libre

Nous vous proposons de nous retrouver tous les mois, de Septembre à Juin, autour de quelques ouvrages (Liste des livres déjà abordés) que vous avez envie de présenter et de ceux sélectionnés par la médiathèque.

 

Les lectures Méridiennes auront lieu les :

les samedis 21 janvier, 11 février, 25 mars, 15 avril et 17 juin à 10h00

             

 

 

                                                                                                            

 

 

                                                     

                                                                                                

 

 

ARCHIVES DES LECTURES MERIDIENNES 

 

 

             

 

 

                                                                                                            


Archives 2022:

C'était le samedi 11 juin 2022

C'était le samedi 14 mai 2022

Archives 2019:

C'était le samedi 7 décembre 2019

C'était le samedi 16 novembre 2019

C'était le samedi 14 septembre 2019

C'était le samedi 6 juillet 2019

C'était le samedi 22 juin 2019

C'était le samedi 25 mai 2019

C'était le samedi 13 avril 2019

C'était le samedi 23 mars 2019

C'était le samedi 9 février 2019

Archives 2018:

C'était le samedi 6 octobre 2018

C'était le samedi 15 septembre 2018

C'était le samedi 16 juin 2018

C'était le samedi 14 avril 2018

C'était le samedi 10 février 2018

C'était le samedi 20 janvier 2018

Archives 2017:

C'était le samedi 18 novembre 2017

C'était le samedi 29 avril 2017

C'était le samedi 18 mars 2017

C'était le samedi 4 février 2017

 

Archives 2016:

 

C'était le samedi 11 juin 2016

C'était le samedi 9 avril 2016

C'était le samedi 12 Mars 2016

 

Archives 2014:

C'était le samedi 5 avril 2014

C'était le samedi 1er février 2014 à 10h ...

 

Archives 2013:

C'était le samedi 14 décembre 2013 à 10h ...

C'était le samedi 05 octobre 2013 à 10h ...

C'était le samedi 22 juin 2013 à 10h ...

C'était le samedi 20 avril 2013 à 10h ...

C'était le samedi 23 février 2013 à 10h ...

 

Archives 2012:

C'était le samedi 8 décembre 2012à 10h ...

C'était le samedi 20 octobre 2012 à 11h ...

C'était le samedi 23 juin 2012 à 11h ...